Breizhacking 18 c’est parti !

http://breizhhacking.org

 

De gauche à droite, les organisateurs et partenaires de l’événement, Maud Cachera, Julien Perez, Guillaume Le Niliot, Marie Bellego et Matthieu Bruckert © Le Télégramme

Promouvoir l’économie sociale et solidaire en Bretagne, voilà la genèse de Breizhacking. Fin janvier, à La Colloc, les deux co-organisateurs de l’événement, Guillaume Le Niliot (entrepreneur breton) et Matthieu Bruckert (entrepreneur parisien) ont lancé le coup d’envoi du challenge.

Les start-up bretonnes et parisiennes sélectionnées, sensibles aux défis sociaux et environnementaux de demain, proposeront chacune un projet autour de six thématiques imposées (agriculture responsable, emploi digital et humain, énergie renouvelable et ouverture au monde, etc). Coachés par des entreprises bretonnes, les challengers s’affronteront lors des demi-finales à Brest et Paris et lors de la finale qui se déroulera le 24 mai à Rennes.

« Passez à l’Ouest ! »

L’objectif ? Breizhacking compte bien attirer talents et entreprises parisiennes sur le territoire breton. « Rennes n’est plus qu’à 1 h 25 de Paris. Passez à l’Ouest, ça vaut aussi pour les entreprises », s’enthousiasme Guillaume Le Niliot. « L’objectif de Breizhacking, c’est aussi de favoriser la rencontre entre les différents acteurs de l’économie. On espère que les 20 finalistes auront envie de se développer en région Bretagne », poursuit Matthieu Bruckert. Avec Breizhacking, la Bretagne, première région en parts sociale et solidaire dans son économie et en nombre d’associations compte bien « hacker » l’économie sociale et solidaire.
© Le Télégramme

http://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/breizhacking-attirer-les-start-up-engagees-sur-le-sol-breton-01-02-2018-11835845.php#4irIKQcMgHvEU87F.99