Professionnalisation des couveuses d’entreprises

Testez, validez, développez votre entreprise

Descriptif du projet

L’Union des Couveuses d’Entreprises est financée par le Fond Social Européen pour son programme de professionnalisation des couveuses. 
Ce projet a pour finalité de structurer une tête de réseau qui réponde aux nouveaux enjeux dans un paradigme en changement constant. Il s’agit de gagner en agilité, en efficience, de s’appuyer sur les travaux des années précédentes pour adapter les méthodes et les outils au contexte actuel de digitalisation de l’économie.
Il se décompose en 5 actions distinctes, qui se complètent et s’enchaînent de 2018 à 2020

Professionnalisation des couveuses

La mission première de la tête de réseau est de professionnaliser ses adhérents, en leur apportant
– une expertise métier sur le contrat CAPE,
– la qualité de service, et un référentiel métier
– des formations pour leurs salariés
– une veille législative et l’adaptation de nos métiers à ses évolutions,
– le lobbying et la communication.
Elle se nourrit des autres actions notamment sur la digitalisation du réseau pour moderniser les méthodes utilisées.

Sensibilisation des jeunes

Les couveuses d’entreprises permettent aux jeunes de passer de leur posture d’étudiant à celle de chef d’entreprise, de passer de la théorie à la pratique terrain.
Après avoir coordonné “DOM-création Lance ton business”, programme de développement de l’entrepreneuriat des jeunes dans les DOM, l’UCE a poursuivi cet engagement en contribuant à la création du statut étudiant-entrepreneur en partenariat avec le réseau Pépites. 

Le réseau poursuit ses actions de sensibilisation et d’accompagnement des jeunes à l’entrepreneuriat, et travaille aux spécificités de l’accompagnement des jeunes. Après avoir identifié les particularités et similitudes des jeunes avec les autres profils d’entrepreneurs (durée, chiffre d’affaire généré, rétribution versée, taux de création, secteur d’activité, …), l’UCE formalisera des outils digitaux de suivi de projet adaptés aux jeunes.

Post-création

Capitalisant sur l’expérience dans l’accompagnement des entrepreneurs dans le démarrage de leur activité, l’UCE développe des services mutualisés pour les couveuses et leurs entrepreneurs, mais aussi pour les TPE et microentreprises déjà créées : 
Compte tenu de la rapidité de la transformation digitale à l’échelle mondiale, l’UCE met tout en œuvre pour rester à la pointe de l’innovation et ancrer les entrepreneurs qu’elle accompagne dans leur époque. Ils peuvent ainsi enrichir leur offre, mieux s’organiser et améliorer la qualité de leurs services.

L’UCE propose également aux entrepreneurs immatriculés de valider leurs compétences entrepreneuriales par la certification professionnelle Entrepreneur-e de la TPE (VAE). 
Dernier axe de cette action : le développement du Contrat d’Accompagnement Post Création

Transition digitale

La digitalisation des entreprises peut être considérée à plusieurs niveaux :
– dans l’organisation interne, il s’agit de connecter les employés entre eux et à l’entreprise grâce à des outils et des usages numériques.
– dans la relation au monde extérieur, il s’agit pour l’entreprise d’utiliser les nouveaux médias à la fois pour se faire connaître et pour commercer.
Seulement 16% des entreprises proposent la vente en ligne, pourtant, 53% des entreprises qui ont pris le virage numérique ont amélioré leur rentabilité.
L’objectif de cette action est d’intensifier la digitalisation de l’Union des Couveuses en tant que telle, pour ensuite accompagner les couveuses elles-mêmes mais aussi les entrepreneurs qu’ils soient en test d’activité ou déjà immatriculés. Avec deux aspects : la communication et l’organisation du travail.

Publics, filières métiers, territoires

Le test marché doit être accessible à tous, quelque soit le projet d’entreprise envisagé par l’entrepreneur, le territoire où il décide de créer, ou même son profil (sexe, âge, …). Les couveuses adaptent le CAPE aux spécificités de certains métiers, ou profils et aident les entrepreneurs à s’intégrer dans les écosystèmes et les réseaux professionnels, et de nouvelles filières émergent dans les couveuses. L’UCE capitalise ces expérimentations, travaille l’ingéniérie d’accompagnement et de test marché, imagine la structuration de ces filières dans le réseau national.

Par ailleurs, l’UCE poursuivra les travaux sur les territoires fragiles et les profils particuliers, notamment les femmes et les jeunes.